Qu’est-ce qu’un vin en biodynamie?

vin biodynamie chateau lafitte monein

La biodynamie en viticulture est une pratique dont on entend de plus en plus régulièrement parler, mais qui reste bien souvent encore floue dans les esprits. Concrètement qu’est-ce que la biodynamie? Quelle est la différence entre agriculture biologique et agriculture biodynamique? Comment reconnaître un vin biodynamique? On vous dit tout!


Qu’est-ce que la biodynamie?

L’agriculture biodynamique ou biodynamie est l’un des courants fondateurs de l’agriculture biologique. Ce système de production agricole est apparu en 1924 et s’inspire des études de Rudolf Steiner, philosophe et scientifique autrichien. Il dénonçait, déjà à l’époque, l’usage de pesticides et de fertilisants non organiques sur les sols, dégradant la qualité de la production. Cette pratique est basée sur 3 principes fondamentaux:

  • L’exploitation agricole  doit être considérée comme un organisme vivant et comme un tout. Selon cette vision, la santé des sols et des écosystèmes est primordiale, l’homme est donc chargé de la protéger.
  • Ainsi, au lieu de traiter la vigne contre les maladies, l’homme va plutôt corriger les déséquilibres qui les développent en intensifiant la vie du sol pour qu’il y ait un meilleur échange entre la terre et la plante. Et cela, notamment via l’utilisation de préparations biodynamiques à base de matières organiques. Ces matières sont  infusées, dynamisées ou macérées pour aider les capacités de défense de la vigne (comparable à un traitement homéopathique de prévention).
  • Enfin, en biodynamie, le vigneron travaille avec les influences de la lune, du soleil, des planètes et du zodiaque. L’objectif étant que ces influences, la plante et le sol se combinent au mieux.

L’agriculture biodynamique se veut être une agriculture durable favorisant une plus grande biodiversité des sols. En facilitant les échanges entre la plante et son environnement, cette pratique encourage également les vins à mieux exprimer leur terroir. Les vins biodynamiques sont ainsi souvent remarqués pour leur qualité et leur personnalité.


Le Château Lafitte, situé à Monein dans les Pyrénées Atlantiques (64) est certifié en agriculture biodynamique (Demeter, appliquant un cahier des charges internationalement reconnu). Le domaine produit des vins de haute qualité élaborés avec soin de la culture de la vigne à l’élaboration et au vieillissement du vin dans son chai éco-responsable. Il produit notamment des Vins de Jurançon biodynamiques, des vins naturels fermentés et élevés en amphore en terre cuite et même des vins pétillants naturels issus d’une méthode ancestrale.


La différence entre biologique et biodynamique

L’agriculture biologique se définit principalement par l’arrêt de l’utilisation des produits de synthèse: désherbants, engrais de synthèse, insecticides chimiques, produits fongicides qui pénètrent dans les organes et la sève de la vigne. Produits dont on peut dire aujourd’hui que leur toxicité sur l’environnement et la santé humaine sont reconnus.

La biodynamie est biologique, elle exige donc également l’arrêt de l’utilisation des produits de synthèse. Pour être certifié en biodynamie, il faut obligatoirement être certifié en agriculture biologique. Mais la biodynamie va encore plus loin.


Un regard différent sur les maladies

La biodynamie porte un regard sur les maladies très différent de celle portée par la culture conventionnelle. Dans cette dernière, on étudie la maladie pour identifier l’agent pathogène puis on recherche une drogue bloquant son développement. En biodynamie, l’agent pathogène vient se manifester en raison d’un déséquilibre préalable. Il n’est donc plus perçu comme la cause de la maladie mais comme la conséquence de ce déséquilibre plus profond. Il apparaît alors plus pertinent de s’intéresser non plus au symptôme mais à l’origine du déséquilibre.

C’est pourquoi la biodynamie cherche principalement à entretenir et vitaliser le sol grâce à l’application de préparations biodynamiques avec un seul objectif en tête: la santé des sols et la stabilité des écosystèmes.


Un cahier des charges plus contraignant en biodynamie

Le cahier des charges biodynamique est plus contraignant que le cahier des charges biologique. Il interdit notamment le levurage, l’acidification (ajout d’acide tartrique), la chaptalisation (ajout de sucres) et prévoit des doses de sulfites inférieures.

vin conventionnel, vin biologique etbiodynamique

Source: 35 questions sur la biodynamie – Antoine Lepetit de la Bigne


Comment reconnaître un vin en biodynamie?

Comment savoir quel type de culture a été réellement pratiqué par le vigneron? En suivant les certifications! Les associations de producteurs en biodynamie, comme Demeter ou Biodyvin rédigent des cahiers des charges que les vignerons s’engagent à respecter pour être certifiés.

Tous les ans, un organisme indépendant est chargé de contrôler que les vignerons ont bien respecté ce cahier des charges. Ces associations remettent annuellement un certificat de culture en biodynamie au vigneron. Ce dernier peut alors le montrer à ses clients et/ou apposer sur l’étiquette de ses bouteilles.

logos demeter biodyvin

Share This

Comments are closed.