labels vin

Les labels environnementaux du vin : comment s’y retrouver?

Depuis quelques années, on observe une nette croissance de certains types de vins, plus respectueux de l’environnement : Agriculture raisonnée, vins bio, biodynamiques, naturels… Mais comment les distinguer? Les étiquettes et labels sur les bouteilles de vin nous informent sur le type de viticulture utilisée par le vigneron pour la réalisation du vin, mais ces informations ne sont pas toujours faciles à déchiffrer. Voici donc une présentation des différents labels environnementaux du vin à connaître pour mieux s’y retrouver.

Viticulture raisonnée

Certification Terra Vitis

Terra Vitis est un un réseau de plusieurs centaines de vignerons qui s’est créé dans le beaujolais il y a une quinzaine d’années et qui  favorise une viticulture raisonnée.

Cette viticulture préconise de privilégier les solutions naturelles mais autorise toutefois le traitement chimique de la vigne contre les maladies et certains organismes aux effets dévastateurs si nécessaire.

Le recours aux produits de l’agriculture conventionnelle n’est pas interdit, mais seulement encadré.

terra vitis logo

Certification Haute Valeur Environnementale (HVE)

La certification « Haute Valeur Environnementale » (HVE), est issue du Grenelle de l’Environnement. L’utilisation des traitements et méthodes conventionnelles (pesticides, fongicides, produits chimiques, OGM, etc…) n’est pas proscrit dans les vignes, mais elle est limitée.

La certification HVE repose prioritairement sur les performances environnementales en matière de  protection de la biodiversité, raisonnement phytosanitaire, gestion de la fertilisation.

Concrètement, ce label permet de reconnaître les vignerons qui utilisent des méthodes conventionnelles mais en limitent les impacts sur l’environnement selon le référentiel réglementaire.

logo hve

Viticulture biologique

Le Label Bio Européen

Le traitement chimique de synthèse de la vigne est interdit au cours des 3 dernières années (au moins). Le vigneron en agriculture biologique aura exclusivement recours à des produits naturels, comme le cuivre (en quantité limitée et contrôlée) et le soufre pour lutter contre parasites et maladies.

Lors de la vinification, les processus et les intrants autorisés sont légèrement plus limités que dans le cadre conventionnel.

Exemples de sulfites : Un vin rouge biologique ne devra pas excéder un niveau de sulfites de 100 mg/l contre 160 mg/l en conventionnel.

Le respect du cahier des charges est contrôlé chaque année par un organisme certificateur, lui-même encadré par l’INAO (institut national de l’origine et de la qualité).

logo bio

Les certifications « Nature et Progrès » et « Bio Cohérence », plus exigeantes

Le label bio Européen étant considéré par certains comme trop peu contraignant, des certifications bio privées ont été créés comme la certification « Nature et Progrès » ou la certification « Bio Cohérence », fondé par Biocoop. Les cahiers des charges de ces certifications sont plus stricts que celui du label bio européen.

Par exemple, dans le cadre de la certification « Nature et Progrès », 100% du domaine doit être en agriculture biologique, les adhérents s’engagent en faveurs des circuits courts, des conditions de travail décentes, et des exploitations à taille humaine, etc.

nature et progrès bio cohérence

Viticulture biodynamique : Les Labels Demeter ou Biodyvin

La viticulture biodynamique va plus loin que la viticulture biologique. Elle bannit également l’utilisation de traitement chimique de synthèse, mais va rechercher à développer la biodiversité et à favoriser la préservation des écosystèmes sur l’exploitation agricole. Elle préconise le recours à des préparations biodynamiques issues de produits organiques pour renforcer le sol et la vigne. Elle prend également en compte les cycles naturels de la lune ou du soleil lui permettant de définir les meilleurs périodes pour effectuer les tâches agricoles.

Lors de la vinification, seuls sont autorisés le collage, la filtration, et l’utilisation du soufre mais plus restreinte que pour le bio.

Exemples de sulfites : Un vin rouge biodynamique ne devra pas excéder un niveau de sulfites de 70 mg/l contre 100 mg/l en bio et 160 mg/l en conventionnel.

Demeter, label le plus connu. En plus des pratiques imposées pour la viticulture, il dispose également d’un cahier des charges détaillé pour la vinification, beaucoup plus strict que les autres labels environnementaux du vin précédemment présentés.

Chaque domaine agricole est contrôlé une fois par an, soit par un contrôleur propre à Demeter France, soit par un organisme de contrôle bio (Alpes Contrôles, Certipaq, Ecocert ou Qualisud) mandaté par Demeter.

Biodyvin est un label délivré par le Syndicat International des Vignerons en Culture Bio-Dynamique (SIVCBD).

demeter biodyvin logo

Découvrez les vins du Château Lafitte!

Le Château Lafitte est certifié en agriculture biodynamique. Il produit des vins de haute qualité élaborés avec soin de la culture de la vigne à l’élaboration et au vieillissement du vin dans son chai éco-responsable. Il produit notamment des Vins de Jurançon biodynamiques, des vins naturels fermentés et élevés en amphore en terre cuite et même des vins pétillants naturels issus d’une méthode ancestrale.

Viticulture naturelle : les labels AVN, SAINS et vin méthode nature

Les vignerons produisant du vin naturel poussent la démarche beaucoup plus loin, puisqu’en plus d’être en bio ou biodynamie ils s’interdisent tout intrant (ajouté lors de la vinification), à part parfois un peu de soufre à très faible dose (-30mg/l). L’objectif étant de manipuler le vin le moins possible, de laisser faire au maximum la nature afin de retrouver l’authenticité du terroir.

Exemples de sulfites : Un vin rouge naturel ne devra pas excéder un niveau de sulfites de 30 mg/l contre 70 mg/l en biodynamie, 100 mg/l en bio et 160 mg/l en conventionnel.

Jusqu’à présent il n’existait pas certification officielle pour les vins naturels. Le terme pouvait donc malheureusement être employé de manière abusive. Les adhérents à l’Association des Vins Naturels (AVN) et aux Vins S.A.I.N.S (Sans Aucun Intrant Ni Sulfite) s’engagent à respecter un cahier des charges, mais ça ne concernait que quelques dizaines de vignerons.

avn sains

Toutefois, depuis le 30 septembre 2019, un syndicat de défense des Vins nature’l a été créé. Basé à Angers, il fédère 170 adhérents vignerons, distributeurs et consommateurs. Il œuvre pour une clarification et une reconnaissance de ce type de vins auprès de l’Inao, en vue de la création d’une AOC produit. Notamment à travers la création d’un label « Vin Méthode Nature » disposant d’une charte d’engagement et d’une procédure de procédure. Ce label permettra de clarifier les choses auprès des consommateurs et de défendre le vin nature et ses acteurs.

label vin methode nature

Les engagement et labels au Château Lafitte

Au château Lafitte, nous avons nos propres exigences et c’est le plus important. Mais nous souhaitons travailler de la façon la plus transparente possible vis à vis de nos clients. C’est pourquoi nous sommes engagés à travers les labels AB, Demeter, et vin méthode Nature.

Découvrir nos vins